Naissance des premiers hauts fourneaux
En 1850 (environ) l'usine sidérurgique appelée Denain-Anzin était implantée à Denain.
Les premiers hauts fourneaux furent donc construits dans cette ville.

L'espace étant espace relativement restreint, le complexe industriel s'est
vite trouvé confronté à un problème : celui de son extension.
La première guerre mondiale éclate. En 1918, l'installation sidérurgique est pratiquement pulvérisée.
Au sortir de la guerre, la société Denain-Anzin décide de reconstruire l'usine mais en doublant pratiquement sa superficie.
Pour ce faire, des dizaines hectares de terres sont achetées à Escaudain.
L'objecti de la direction était de construire des hauts fourneaux et ses installations connexes
sur un espace proche de Denain où se trouvaient l'aciérie, le slabbing et le laminoir.

De nouveaux fourneaux ont donc été construits à Escaudain en 1920.


Retour